Le Maca est une plante qui nous vient des indigènes vivant dans les hautes altitudes des Andes du Pérou, en Amérique du Sud. Aucune autre plante ne pousse à une si haute altitude ( 9000 à 14 500 pieds au-dessus du niveau de la mer). De récentes analyses ont démontré que sa valeur nutritive contenait des acides aminés essentiels et une teneur importante en acides gras essentiels.
La meilleure description que l’on puisse en donner, c’est que le Maca nourrit le complexe glandulaire du cerveau (pinéale, pituitaire, hypothalamus) et stimule le bon fonctionnement de toutes les autres glandes du corps. Cette action agit sur les ovaires, les testicules, les glandes surrénales, le pancréas, la glande thyroïde, etc.

Le Maca joue donc un rôle très important dans le traitement de la ménopause chez la femme (réduit les chaleurs, corrige les désordres menstruels, améliore l’apparence de la peau, augmente le désir sexuel, normalise la lubrification vaginale, stabilise l’équilibre émotionnel, diminue le stress) et dans le traitement de la fertilité chez l’homme.

Noms familiers: Ginseng péruvien, Maino, Ayuk willku, Ayak chichira.
Parties utilisées: Tubercules.

Contre-indications

Aucune.

Effets secondaires

Aucun.

Utilisation

40 à 80 gouttes par jour. Dans les cas plus sévères, 1 c.à thé 3 fois par jour.

Références: The Lawrence Review of Natural Products, Facts and Comparisons, St-Louis MO, 1996.
HOWARD, Dr. A. B., Herbal Extracts Supplement, 6e Édition, The Blue Goose Press, Michigan, 1996.

Format