Les onguents et les extraits de cette plante, le souci original (pas la variété de jardin), ont été utilisés en Europe pendant des siècles pour corriger les problèmes de peau de toutes sortes.

Le Souci a été utilisé pour faire baisser la fièvre, régulariser le cycle menstruel et contrôler la dysménorrhée (menstruations douloureuses).

De façon externe, le Souci a été utilisé afin de promouvoir la guérison et la cicatrisation des plaies suite à des blessures ou des opérations. On l’utilise en cataplasme pour traiter plusieurs problèmes cutanés, comme les varices, les désordres pigmentaires, les engelures, le pied d’athlète et le cancer.

Plusieurs rapports allemands et autrichiens font état d’une amélioration de la vue suite à l’utilisation prolongée du Souci. De façon interne, le Souci a aussi été utilisé pour traiter la jaunisse, la rétention d’eau, les problèmes gastriques, ainsi que les infections virales et bactériennes.

De plus, le Souci est très efficace pour éliminer tous les problèmes reliés au système digestif et éliminatoire, tels que les poches d’air dans le côlon, les colites, les diverticules, les ulcères, même les adhérences.

Noms familiers: Souci, calendula, fleur de tous les mois, marigold, souci des jardins.
Parties utilisées: Feuilles, fleurs.

Contre-indications

Aucune.

Effets secondaires

Aucun.

Utilisation

5 à 20 gouttes trois fois par jour. De façon externe, appliquer sur la peau au besoin. En forme de cataplasme, appliquer de l’huile de vitamine E sur la région affectée, appliquer ensuite une gaze imbibée de l’extrait et recouvrir d’une pellicule de plastique puis d’un linge pour maintenir le tout en place. Changer la gaze une fois par jour en prenant soin de laisser sécher la peau entre les applications.

Références: The Lawrence Review of Natural Products, Facts and Comparisons, St-Louis MO, 1996.
HOWARD, Dr. A. B., Herbal Extracts, Première Édition, The Blue Goose Press, Michigan, 1983.

Format