Lapacho (Pau d’arco)

67.40$

Clear selection
UGS : 270 Catégories : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Lapacho est un arbre que l’on retrouve dans la jungle de l’Amérique du Sud. C’est le seul arbre de ces régions qui est complètement immunisé contre les infections provenant des champignons, c’est pourquoi on l’utilise avec succès pour toutes les infections fongiques (Candida Albican), parasitaires, bactériennes et virales. Selon des études portant sur les Indiens Incas d’Amérique du Sud, l’écorce interne du Lapacho a été utilisée depuis des siècles pour traiter le cancer et une foule d’autres maladies. Selon des experts en remèdes exotiques traditionnels, on ne devrait pas penser que les capacités du Lapacho se limitent au cancer, il a prouvé son efficacité pour éliminer les radicaux libres, diminuer la douleur et l’inflammation lors de problèmes rhumatismaux et arthrihttp://www.herbespures.com/wp-admin/edit.php?post_type=producttiques. De plus, il contient seize quinones qui se sont avérés efficaces dans le traitement de l’anémie, la leucémie, la maladie de Hodgkin, la maladie de Parkinson, l’artériosclérose, les problèmes gastriques, colite, polypes, les inflammations du système reproducteur, leucorrhée, cystite, prostatite, et les problèmes cutanés tels que lupus, eczéma et psoriasis.

Noms familiers: Pau d’arco, Ipe roxo, Taheebo, Tecoma.
Partie utilisée: Écorce interne.

Contre-indications

Aucune.

Effets secondaires

Pris en très grande quantité, il peut occasionner des nausées et des vomissements.

Utilisation

10 à 40 gouttes ou plus, trois fois par jour.

Références: The Lawrence Review of Natural Products, Facts and Comparisons, St-Louis MO, 1996.
HOWARD, Dr. A. B., Herbal Extracts, Première Édition, The Blue Goose Press, Michigan, 1983.
TALALAJ, S. & Dr A.S., CZECHOWICZ, Herbal remedies harmful and beneficial effects, Hill of Content, Melbourne, 1989.

Format