Description:La racine de chicorée soulage et désengorge le foie, les reins, la rate, les lymphatiques, l’estomac et les voies urinaires de leurs déchets toxiques. Une substance appelée inuline (un hydrate de carbone), qui constitue environ un tiers de la racine, fournit une source alimentaire non irritante à l’hypoglycémique (personne souffrant d’un faible taux de sucre dans le sang) et au diabétique (personne souffrant d’un taux élevé de sucre dans le sang). L’inuline n’a pas besoin que le pancréas produise de l’insuline; ainsi le taux de sucre a une meilleure chance de redevenir normal. La bile (vésicule biliaire) est stimulée et les troubles cardiaques sont améliorés par la réduction de l’irritation des nerfs.

La Chicorée a été employée lors de calculs rénaux et biliaires, d’insuffisance biliaire, d’inflammation et d’infections des voies urinaires, de diabète ou d’hypoglycémie, d’hydropisie, d’arthrite, d’éruptions cutanées et de goutte.Dans l’Égypte ancienne, la Chicorée était reconnue et utilisée en médecine traditionnelle comme laxatif, cholagogue, anti-inflammatoire, hypoglycémiant, hyperglycémiant, stimulant, stomachique et tonique.

La goutte et les éruptions cutanées sont réduites par la neutralisation de l’acide urique. La raideur des articulations est également soulagée par la même action. Le mucus de l’estomac qui nuit à l’absorption et à la sécrétion des sucs gastriques est éliminé, ce qui permet de rétablir la fonction digestive.

Utilisation : 10 à 40 gouttes ou plus trois à quatre fois par jour. Utilisez avec un bon programme d’élimination intestinale, pour évacuer les déchets dégagés ou dissous par la chicorée.

Contre-indications : Aucune.

Effets secondaires : Aucun.

Références:          HOWARD, Dr. A. B., Herbal Extracts Supplement, Première Édition, The Blue Goose Press, Michigan, 1985

Format