La médecine traditionnelle utilise l’Arnica depuis longtemps en application externe à titre de cicatrisant et comme anti-inflammatoire. Elle a été utilisée abondamment pour traiter les foulures, les contusions et les ecchymoses.

L’Arnica a servi à soulager les douleurs causées par les rhumatismes et est considérée comme très utile dans le traitement du lumbago et des douleurs au dos.

Elle a été appliquée aux points de pulsations lors de traumatisme émotionnel ou physique, de bouleversement, d’anxiété, de peur et de cholestérol élevé.

On dit aussi qu’elle soulage les maux de gorge.

Noms familiers: Arnica, arnique des montagnes, tabac des Vosges.
Parties utilisées: Fleurs, rhizomes.

Contre-indications

Pour usage externe seulement. Éviter tout contact avec les coupures ou les lésions.

Effets secondaires

En utilisation interne, l’arnica peut être toxique.

Utilisation

Faire plusieurs applications externes à la région affectée jusqu’à ce qu’il y ait amélioration. Un pansement humide peut être fait pour la nuit en déposant 40 à 80 gouttes de l’extrait dans ½ tasse d’eau pour ensuite imbiber un morceau de coton ou de gaze et l’appliquer à la région. Recouvrir le pansement d’une pellicule plastique et le faire tenir en place pour la nuit. Refaire le cataplasme au besoin en prenant soin de laisser sécher la région avant d’en mettre un autre. La région peut aussi être lavée entre les cataplasmes. Jeter les vieux pansements. Appliquer 5 à 10 gouttes sur les points de pulsations des poignets, des tempes ainsi que ceux de la nuque. Pour les maux de gorge, utiliser 10 gouttes de l’extrait mélangée à une cuillerée à table d’eau, puis verser le mélange dans une vaporisateur et vaporiser la région irritée.

Références: TALALAJ, S. & Dr A.S., CZECHOWICZ, Herbal remedies harmful and beneficial effects, Hill of Content, Melbourne, 1989.
HOWARD, Dr. A. B., Herbal Extracts, Première Édition, The Blue Goose Press, Michigan, 1983.

Format

, ,