Combattez les virus (prévenir plutôt que guérir!)

C’est un classique : avec l’arrivée du froid, les virus! Pour bien se préparer et prévenir les virus et autres intrus, il incombe de renforcer vos défenses immunitaires. C’est là le meilleur moyen d’échapper au virus qui se propage dès les premiers froids.

Pour ce faire, nous vous conseillons d’utiliser la combinaison IMS-W. L’idéal serait de commencer à en prendre dès les premiers mois de l’automne, car notre organisme devient plus sensible aux attaques des innombrables micro-organismes invisible capables de provoquer fièvre, fatigue et toux.

Comment le corps lutte-t-il contre les virus?

Pour lutter contre les virus et autres intrus, nous possédons un double système de défense:

– Un système externe (la peau et les muqueuses, notamment les muqueuses digestives).
– Un système interne (système immunitaire) qui est chargé d’éliminer tout intrus qui a pénétré dans le corps.

Mais pour être capable de combattre les micro-organismes, le système a besoin de micronutriments dont nous manquons parfois. Heureusement, il y a des façons naturelles de donner aux corps les outils nécessaires pour mieux prévenir et combattre les virus qui accompagne la baisse de température.

Se préparer à l’hiver

N’attendez pas les premiers frissons pour vous en occuper, mettez en place une stratégie avant même la tombée des feuilles!

Nos experts vous conseillent de prendre quotidiennement :
– Probiotique (bactéries intestinales)
– De la vitamine D (afin de prévenir l’infection et réduire la production de virus)
– De la vitamine C (aide le corps à renforcer l’immunité)
– Antioxydant Vitamine A, C, E, sélénium (lutte contre bactéries et virus)

De plus, il est important de faire de l’activité physique, de bien s’oxygéner, d’éviter le surmenage et le stress, de bien s’alimenter, de boire beaucoup d’eau et d’apprendre à se reposer. Bref, de prendre soin de soi!

Pour mettre toutes les chances de votre côté, voici une combinaison très spéciale qui contient de précieuses sources de vitamine C naturelle, le spécial Écorce de Cerisier Sauvage, une formule aux propriétés antibiotiques et décongestionnantes des mucosités et qui, en plus, a bon goût.

Aidez votre système immunitaire et il vous aidera en retour! Il est bien plus facile de profiter des joies de l’hiver lorsque nous ne sommes pas ralentis par un virus!

Le mois du coeur

Le mois de février est le mois de la Saint-Valentin, le mois de l’amour et de l’amitié, mais aussi le mois du cœur. Nous ne sommes rien sans lui, cette merveilleuse machine que l’on nomme le cœur est un muscle spécialisé qui pompe le sang dans tout votre corps. Le sang transporte l’oxygène et les éléments nutritifs dans toutes les parties du corps et transporte également les déchets vers plusieurs organes, notamment les poumons et les reins, pour qu’ils y soient éliminés. Pour que le corps puisse se maintenir en vie, chacune de ses cellules doit bénéficier d’un apport continu de nutriments et d’oxygène. Dans le même temps, le dioxyde de carbone et les autres déchets du métabolisme doivent être collectés et éliminés. Cette fonction est réservée à l’appareil circulatoire.

Être à l’écoute de son cœur

Voici les 8 signes de battements irréguliers

1. Palpitations du cœur

2. Tremblements et fibrillation

3. Étourdissements ou vertiges

4. Évanouissements

5. Fatigue

6. Brièveté de la respiration

7. Douleurs à la poitrine

8. Battements de cœur rapides ou lents

Et les 8 bonnes façons d’assurer un bon fonctionnement de ce précieux organe

1. Être actif

2. Apprendre à connaître et à maîtriser son taux de cholestérol

3. Manger sainement.

4. Apprendre à connaître et à maîtriser sa pression artérielle

5. Avoir un poids santé

6. Prendre soin de son diabète

7. Ne pas fumer

8. Le TPC, notre combinaison par excellence le Tonique pour Cœur qui contient des herbes pour le cœur, qui le nourrissent et réparent les valves, réduisent un cœur anormalement agrandi, corrigent la faiblesse cardiaque, dégagent les artères et les vaisseaux sanguins congestionnés, mai

La santé de vos os

En ce milieu d’hiver, nous pouvons facilement remarquer la peur sur le visage des gens, surtout chez les personnes âgées. La crainte de tomber sur la glace, causant ainsi une ou plusieurs fractures. Bien que beaucoup de femmes souffrent d’ostéoporose, il n’est pas nécessaire d’être atteint de cette maladie pour avoir les os fragiles. Les os ont une importance capitale au sein du corps humain.

En fait, ils représentent la structure sur laquelle repose le corps et à laquelle s’attachent les muscles. De plus, ils ont aussi pour but de protéger vos organes. Ils emmagasinent le calcium pour que votre corps puisse éventuellement l’utiliser. Les os ne représentent pas une structure statique. Ils changent constamment, au fur et à mesure, les os se renouvellent et se reconstituent. La santé des os est donc essentielle et elle commence par une masse osseuse saine. Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte et doivent être respectés pour éviter de les casser en mille morceaux lors d’une simple chute.

Votre alimentation : bien s’alimenter à l’aide de bonnes protéines et s’assurer d’un apport suffisant de bon calcium.

Votre niveau d’activité physique : garder toujours un niveau d’activité physique stable et égal chaque jour, comme prendre une marche après le repas du soir. Prendre des suppléments de Calcium et de Silicium organique chaque jour surtout après l’âge de 30 ans (CA.-W). Il est préférable de commencer tôt et de constituer une masse osseuse saine à l’enfance et à l’adolescence, mais il y a aussi des mesures que vous pouvez prendre pendant la vie adulte pour protéger vos os.

Je veux ici parler d’une combinaison qui encore à ce jour, est notre meilleur vendeur ici aux Herbes Pures et qui est maintenant reconnue à travers le monde : la FORMULE #11. Cette combinaison est des plus efficace pour renforcer et réparer tout genre de dommage et/ou de faiblesse aux os, mais aussi aux nerfs, à la chair, aux cartilages et aux muscles. Elle est même reconnue pour réparer les os cassés 3 fois plus vite qu’à la normale. Avec ces précieux conseils et la FORMULE #11 en poche, vous n’aurez plus peur de sortir et pourrez enfin profiter pleinement de l’hiver.

 

 

Fatigue chronique et manque d’énergie

De nos jours, avec les modes de vie que nous avons, il est fréquent de souffrir de fatigue chronique et ou de manque d’énergie. Les gens se plaignent tellement souvent d’être épuisés que les médecins considèrent la fatigue comme le problème de santé le plus fréquent.

Si le manque d’énergie et la fatigue vous collent à la peau et semblent avoir raison de votre bonne humeur, il est sans doute temps d’en chercher la raison. Il se peut que la solution réside dans un changement majeur de vos habitudes : alimentation, sommeil réparateur, l’exercice, être à l’écoute de soi.

À moins d’avoir déjà une bonne idée de la cause de notre manque d’énergie, la première chose à faire pour tenter de pallier notre fatigue est de… dormir! Qui sait, peut-être notre énergie s’est-elle envolée en même temps que nos heures de sommeil? Pour le savoir, on évalue nos habitudes: Se couche-t-on très tard? Notre sommeil est-il perturbé? A-t-on l’habitude de faire de l’insomnie? Puis, selon notre bilan, on tente de faire les ajustements nécessaires. Par exemple, se coucher une heure plus tôt, régler nos problèmes d’insomnie en consultant un spécialiste si nécessaire, etc.

Les causes de la fatigue sont aussi nombreuses que diverses : manque de sommeil, malnutrition, grippe, obésité, allergies, infection, anémie, alcoolisme, hypothyroïdie, cardiopathie, cancer, diabète, etc.

Symptômes de la fatigue :

– maux de tête
– douleurs musculaires
– problèmes d’appétit
– problèmes de sommeil
– problèmes de mémoire
– troubles de comportements

Les solutions au manque d’énergie

Sommeil: Si vous souffrez d’une forme d’insomnie ( voir type insomnie) il est important de prendre soin de votre
système nerveux, afin qu’il puisse lui aussi se mettre à OFF le soir venue. Ou encore peut-être que vous dormez mais avez toujours l’impression de ne jamais
dormir assez profondément. Plusieurs produits peuvent aider à trouver un meilleur sommeil : VERVEINE BLEU, SCUTELLAIRE, B&B-W mais surtout le N.-W
Alimentation : prendre un bon déjeuner, quelques petits repas et collations saines avec protéines durant la journée.
Limitez la consommation de glucides raffinés, le sucre et la farine blanche.
Augmentez votre consommation d’aliments riches en fibres et glucides complexes (céréales complètes et les légumes).
Diminuez votre consommation de gras.

Suppléments : Ginseng, utilisé de longue date pour soigner la fatigue. (Formule #3, E&F.-W)
Une carence peut provoquer la fatigue, un supplément de vitamines et minéraux tous les jours assure à votre organisme des quantités minimales de nutriment dont il a besoin. (B.-W, SMF-B )

Le Ginkgo Biloba améliore l’apport de sang au cerveau, ce qui contribue à soulager la fatigue et améliorer la vigilance. (Antioxydant)
Boire de 6 à 8 verres d’eau par jour, moins de café et d’alcool.
Faire 30 minutes d’exercice chaque jour.
Dormir pour refaire ses énergies.

Abus et excès alimentaires pendant la période festive

Même si on a tendance à bien manger, la période des fêtes est toujours sujette à plus de quantité et moins de qualité. Les abus et les excès alimentaires sont chose communes. Trop de sucreries, de graisses saturées, hydrogénées, de produits laitiers gras, pas assez de fibres, de fruits, et de légumes. L’important lors de cette période est de partager, de prendre du plaisir à manger avec les autres et de s’amuser.

Or, l’équilibre du système digestif est une clé essentielle de la vitalité et de la bonne santé générale.

Effectivement, bien digérer permet d’assimiler correctement  tous les bons nutriments essentiels aux métabolismes. Bien digérer permet aussi non seulement de nous nourrir, de nous donner de l’énergie, mais aussi de fournir à notre corps des antioxydants protecteurs, stimulants du système immunitaire. Bien digérer permet de mieux éliminer les déchets organiques  les toxines et les polluants. Bien digérer équilibre et renforce la flore intestinale, si importante pour la santé. Enfin, bien digérer contribue à conserver un  poids santé et un ventre plat,  synonyme de vitalité et de bien-être, d’image positive de soi !

Voici quelques remèdes naturels pour vous aider à garder ou retrouver un bon équilibre digestif :

– Ballonnements, ventre gonflé après les repas, digestion souvent trop longue : associer une cure de plantes amères digestives actives sur le foie, le pancréas, l’estomac (CHARDON MARIE, CHICORÉE, LG-W, FORMULE DEP, et C.C.E-W).

Faites cette cure pendant minimum 1 mois. Une dose d’un de ces produits (environ 2 pipettes), deux à trois fois par jour.

On peut également prendre une dose de probiotiques le matin à jeun ou en soirée. Boire beaucoup d’eau pendant la cure et s’assurer que les intestins fonctionnent adéquatement.

– Si ces ballonnements sont dus à l’énervement du temps de fêtes, trop de mauvais stress, surcroit de travail, etc. : prendre en plus une des combinaisons suivantes : N-W , D.A.N.-C, B.B.-W, ou encore, l’une des plantes suivantes : VERVEINE BLEUE OU SCUTELLAIRE.

– En cas de tendance à la constipation, d’une digestion parfois difficile, trop lente, de stress intérieur, d’anxiété cachée : aussi exécuter un drainage du foie, un mélange de plantes laxatives (CASCARA , PSYLLIUM +3 ou PSYLLIUM +4 ou C.C.E-W) en soirée avec de l’eau, durant quelques jours.

Gérer le stress du temps des Fêtes

Souvent la période d’avant Noël donne lieu à des « poussées de stress » assez destructrices. Les gens veulent que tout soit parfait par peur de décevoir. En ce qui concerne les cadeaux, la nourriture, l’habillement, c’est souvent une course contre la montre qui risque d’épuiser à l’extrême certaines personnes. Les journées qui précèdent Noël, les stationnements des centres d’achats sont bondés et tout le monde s’y bouscule. Il est très facile de se retrouver avec des listes d’emplettes et de choses à faire en un temps très limité. Tout ce stress peut avoir des effets ravageurs sur notre santé. Aussi, il faut savoir que prendre soin de son système nerveux tout au long de l’année, permet à notre corps de mieux réagir lors de périodes plus stressantes. Le stress est responsable d’une foule de malaises et de maladies et les gens en sont souvent médicamentés à tort. Alors comment gérer le stress associé au temps des Fêtes?

Les effets du stress sur le système

En fait, ça entraîne des effets néfastes sur l’ensemble des systèmes du corps. Pour ne pas souffrir des conséquences du stress, nous vous recommandons les plantes suivantes : la scutellaire est une plante dite Tonique du SNC (système nerveux central). Celle-ci nourrit le système nerveux et par le fait même, vous aidera à passer à travers cette période sans trop de tracas. La Verveine Bleue est l’une des plantes par excellence pour cette période de l’année puisqu’elle agit sur la fatigue nerveuse.(calme les tensions et redonne de la vigueur a l’organisme essoufflé) Nous possédons aussi plusieurs combinaisons qui détiennent multiples plantes des plus efficaces pour le système nerveux : N-W (insomnie), D.A.N-C (dépression), BN.C-W (cerveau et concentration), B-W (vitamine b) et plusieurs autres.

Système cardiovasculaire: Sous l’effet de l’adrénaline, le cœur est appelé à se contracter plus rapidement. Cette réaction a pour but d’apporter plus de sang aux muscles afin d’assurer une réponse plus adéquate. Le cœur travaille donc davantage sous l’effet du stress. Il peut s’emballer, comme il peut aussi battre de façon irrégulière. L’angine de poitrine est à craindre, de même que l’hypertension artérielle. Dans les cas sévères d’anxiété, on assiste souvent à des risques d’attaques cardiaques. La pression artérielle augmente pour activer la circulation du sang et fournir davantage d’oxygène aux muscles. Les vaisseaux sanguins peuvent aussi s’endommager. Le cortisol peut provoquer un durcissement des artères. Quant aux vaisseaux superficiels de la peau, ils se contractent dans le but de réduire les saignements desquels peuvent résulter des blessures. La peau est donc moins bien nourrie. Des problèmes comme l’acné, le psoriasis, l’eczéma et autres peuvent être accentués. Sous l’effet du stress, l’organisme relâche plus de gras dans le sang afin d’apporter plus d’énergie. Ce gras peut se déposer dans les vaisseaux sanguins et ainsi réduire leur calibre. L’organisme produit également plus d’agents coagulants pour prévenir dans les cas où une blessure se produirait. Ces agents coagulants contribuent à épaissir le sang et augmentent le risque de crises cardiaques ou d’accidents vasculaires cérébraux.

LES POUMONS ; Le rythme respiratoire est accentué sous l’effet du stress dans le but d’apporter oxygène aux muscles en action.  Pour les gens qui ont des problèmes respiratoires chroniques comme l’asthme, il peut devenir difficile de respirer normalement. On peut aussi assister à des problèmes d’hyperventilation et d’étourdissements.

LE SYSTÈME DIGESTIF ; Sous l’effet du stress, la digestion ralentit ou s’arrête. Les personnes fréquemment stressées ne peuvent pas digérer normalement. Il s’en suit des problèmes de nutrition. Le stress peut aussi causer la constipation ou la diarrhée.

LES REINS ; L’efficacité des reins est réduite sous l’effet du stress parce qu’ils reçoivent moins de sang. L’organisme privilégie certains organes au détriment des autres. L’élimination des déchets de l’organisme se fait donc moins bien et le risque d’intoxication s’accentue.

LE SYSTÈME IMMUNITAIRE ; Le stress peut affaiblir le système immunitaire, par l’action des hormones corticosurrénales et parce que l’organisme n’est pas en mesure d’y consacrer toute l’énergie nécessaire. Celui-ci devient ainsi plus sensible aux rhumes, aux grippes et à l’ensemble des maladies infectieuses. Les troubles viraux, comme l’herpès peut aussi se manifester plus fréquemment. De plus, des réactions allergiques peuvent également être provoquées. On a constaté que les malades les moins stressés supprimaient quatre fois plus de virus que les autres.  

LE SYSTÈME REPRODUCTEUR ; Le stress peut supprimer la production d’hormones sexuelles et ainsi abaisser la libido. Il peut aussi aggraver d’une façon marquée les symptômes reliés aux syndromes prémenstruels et à la ménopause. Ainsi, les sautes d’humeur et les bouffées de chaleur peuvent être beaucoup plus fréquentes et beaucoup plus marquées. Le stress peut aussi rendre les menstruations irrégulières. Chez l’homme, le stress compromet l’érection et diminue le nombre de spermatozoïdes.

LE FOIE ;  Les réserves de graisse sont mobilisées et le foie provoque une augmentation du taux de cholestérol sanguin. Ce cholestérol en excès peut à son tour entraîner l’obstruction des artères.

LES FACULTÉS MENTALES ; Le stress réduit considérablement l’efficacité des facultés mentales. Effectivement, on note, entre autres, une nette réduction de la capacité de concentration. La qualité du travail intellectuel est fortement réduite sous l’effet du stress. Le stress rend également plus distrait et plus indécis.

LES FONCTIONS NERVEUSES ; Le stress dérègle le bon fonctionnement du système nerveux. Il accentue les états d’anxiété, d’angoisse et de dépression, de même que les attaques de panique. Il favorise l’insomnie. Il trouble le sommeil en accentuant les cauchemars. Il provoque des maux de tête et nuit à la capacité de se détendre convenablement. Il engendre des tensions musculaires, notamment dans la région au cou et des trapèzes. Il peut conduire aux abus d’alcool et de drogues.   Alors, faites-vous un cadeau et essayez de demeurer détendu cette année… Joyeux temps des fêtes à tous !!!!!!!

Cindy Daigle n.d. Directrice Générale

CO-43432

Comment survivre à l’hiver ?

Selon Santé Canada, la saison du rhume et de la grippe débute en novembre et se termine en avril. La grippe est une maladie respiratoire qui touche des millions de Canadiens chaque année.

Un rhume est une infection mineure de l’appareil respiratoire supérieur qui peut être occasionné par différents virus.

Comment différencier les symptômes?

Il est facile de confondre les symptômes du rhume et de la grippe. Voici un tableau qui vous aidera à faire la différence entre les deux :

Symptômes Rhume Grippe
Fièvre Rare Fréquente, élevée(100,4°F, 38-40°C) et persistante (3 à 4 jours)
Courbatures et douleurs musculaires Rares et légères Fréquentes et sévères
Frissons Légers Assez courant
Fatigue, faiblesse Souvent légère Intense et persistante(jusqu’à 2 à 3 semaines)
Congestion nasale et écoulement nasal Fréquent Rare
Éternuements Habituels Parfois
Maux de gorge Fréquents, disparaissent généralement au bout de 3 jours. Rares
Maux de tête Rares Habituels et intenses
Toux Habituelle, mais légère Habituelle et dure environ une semaine
Douleur à la poitrine Rare, légère à modérée Habituelle et parfois intense

 

 

 

Aujourd’hui, notre monde est un endroit rempli de virus, bactéries, moisissures et champignons potentiellement dangereux qui peuvent avoir un effet néfaste sur le corps et causer des maladies pouvant devenir graves.

Selon INSERM, (l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale), environ un cancer humain sur sept a pour origine, une infection virale, bactérienne ou parasitaire.

 

Pour se protéger

Aider l’immunité à combattre les maladies infectieuses et elle vous aidera en retour. Une prise quotidienne de la combinaison IM.S.-W ou de Spécial Cerisier Sauvage (concentré de vitamine C) représente une arme de haut calibre pour prévenir et contrer les bactéries et les virus de tout genre. (Oui! Oui! Même pour le virus Ébola).

Par contre si l’infection est déjà contractée on recommande les produits suivants:

  • IM.S.-W : augmente les défenses du système immunitaire et aide à combattre les infections virales.
  • E.T.I.-W : antibiotique naturel (otite, amygdalite, bronchite, etc.).
  • SPÉCIAL CERISIER SAUVAGE : Sirop pour la toux, antibiotique naturel, dissout le mucus, corrige les infections respiratoires.

Petit rappel : tableau virus image

La fièvre est-elle un symptôme dangereux?

L’apparition de la fièvre est généralement un signe qui provoque de l’inquiétude chez le malade ou ses proches. Jamais de Tempra, Tylenol ou autre pour abaisser la fièvre.

En fait, la fièvre qui est une température au-dessus de la normale et qui commence au-delà de 37.7 degrés Celsius (ou autour de 100 Fahrenheit) est une réaction normale et saine de l’organisme devant une agression. La hausse de température est un moyen de défense de l’organisme, particulièrement efficace et nécessaire lorsqu’il y a infection.

 

 

SOUFFREZ-VOUS DE DÉPRESSION SAISONNIÈRE?

Pour plusieurs d’entre nous, l’arrivée de l’automne est une période de l’année bien particulière. La lumière et la chaleur du soleil sont moins intenses et les jours sont de plus en plus courts. Cela nous rappelle inévitablement la venue de l’hiver.

Ce manque de lumière ralentit le métabolisme et rend léthargique. Bien rare sont ceux qui savent mettre un nom sur ce qui leur arrive. Et pourtant, on estime à 18% le nombre de Canadiens souffrant de la déprime hivernale. En France, on parle d’une personne sur 10 qui est touchée!

Également, les femmes et les jeunes de 20 à 30 ans seraient plus affectés que le reste de la population par le blues de l’hiver.

Qu’est-ce que la dépression saisonnière?

La dépression saisonnière est une forme de dépression récurrente qui survient toujours au cours de la même période chaque année.

De nombreuses personnes qui souffrent de dépression saisonnière vivent des changements sur les plans de l’appétit, du poids, du sommeil, de l’humeur et de l’énergie.

Pourquoi la lumière joue-t-elle un rôle si important?

On associe dépression saisonnière et lumière. Pourquoi?

La lumière joue un rôle critique dans la régulation de l’horloge biologique interne. C’est donc plusieurs fonctions du corps qui peuvent être affectés : les cycles d’éveils et de sommeil ou encore la sécrétion de certaines hormones selon l’heure du jour.

Les dérèglements hormonaux peuvent finir par causer des symptômes liés à la dépression.

Quels sont les signes avant-coureurs?

On note parfois des changements dans les relations interpersonnelles : on se sent plus irritable, on peut avoir envie de s’isoler davantage. On perd l’énergie pour accomplir les tâches quotidiennes, on peut se sentir moins productifs au travail ou dans nos activités dû au manque d’énergie, manque de concentration et de motivation.

Les symptômes de la dépression saisonnière incluent :

  • Humeur dépressive presque toujours présente
  • Diminution de l’intérêt et du plaisir pour les activités qui nous plaisent habituellement
  • Augmentation de l’appétit (on note une envie irrésistible de consommer des aliments sucrés (hydrates de carbone)
  • Prise de poids
  • Baisse de libido
  • Augmentation du temps de sommeil, difficulté à sortir du lit
  • Baisse de concentration
  • Impression d’être au ralenti ou être agité
  • Sentiment de culpabilité, dévalorisation, apparition d’idée suicidaire ou de mort.

Quoi faire pour éviter de souffrir de dépression saisonnière?

Puisque ce trouble trouve son origine dans la diminution du temps d’ensoleillement, la luminothérapie fait partie des traitements indiqués.

Également, faire de l’exercice, sortir dehors pour bien s’oxygéner, faire des activités, voir des amis, l’utilisation des plantes médicinales, les vitamines du complexe B, les omégas 3, les minéraux tels : calcium, magnésium et zinc sont également conseiller.

De plus, il est important d’augmenter l’apport en protéines, réduire les sucres, modifier son l’alimentation et boire beaucoup d’eau.

Nous vous suggérons quelques produits naturels qui pourront vous aider à combattre les blues de l’hiver : DAN-C, SMF-B, B.-W, E&F-W, Verveine Bleue, Scutellaire

EST-CE VRAIMENT LE TDA/H ?

Ces derniers temps, le nombre d’enfants diagnostiqués TDA/H a tellement augmenté qu’il semble s’agir d’un phénomène de mode. De nos jours, 1 enfant sur 3 est diagnostiqué de TDA/H, mais en sont-ils tous vraiment atteints?

Aujourd’hui, dès qu’un enfant se lève trop souvent pour aller à la toilette, on l’envoie consulter et il en ressort avec un diagnostic et de la médication. Comment est-ce possible ?

Et si ce n’était que leur système nerveux qui est épuisé ?

Avec l’air que nous respirons, l’eau que nous buvons et la nourriture que nous mangeons, notre corps est empoisonné de produits chimiques, de métaux lourds, mais surtout, de parasites. Ces derniers sont souvent méconnus de la plupart des gens et provoquent des symptômes qui s’apparentent souvent à ceux du TDA/H. De plus, un manque de vitamines ou de minéraux, une alimentation trop riche en glucides et en aliments raffinés ainsi que des intolérances alimentaires peuvent être aussi la cause de tels symptômes. Avant d’en arriver à de la médication chimique aussi forte, vaut mieux d’abord éliminer toutes les autres possibilités.

Qu’est-ce que le vrai TDA/H?

TDA/H veut dire «Trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité». On l’appelle aussi parfois TDA «Trouble déficitaire de l’attention». Le trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H) est un problème neurologique qui entraîne des difficultés à contrôler et à freiner les idées (manque d’attention), les gestes (bougeotte physique) et les comportements (impulsivité). Le TDAH peut toucher les enfants, les adolescents et les adultes. Si le TDA/H est bien outillé, les personnes qui le vivent, peuvent mener une vie normale. C’est pourquoi il est important que le diagnostic soit établi le plus tôt possible.

3 SYMPTÔMES

Hyperactivité : (remue souvent les mains ou les pieds, ou se tortille sur son siège, difficulté à rester assis, se lève fréquemment en classe, court ou grimpe partout, a souvent du mal à se tenir tranquille dans les jeux ou les activités de loisirs, parle fréquemment trop).
– Anxiété
– Troubles du sommeil

Impulsivité (laisse souvent échapper la réponse à une question incomplète, a du mal à attendre son tour, interrompt souvent les autres ou fait irruption dans la conversation ou dans les jeux)
– Dépression
– Troubles d’opposition
– Troubles de comportement
– Procrastination (reporter inutilement à plus tard)
– Troubles obsessionnels compulsifs
– Troubles d’apprentissage et de troubles de matières
– Immaturité (sens du plaisir très développé)
– Dépendance envers les drogues (café, cigarette, chocolat, etc.)

Inattention (difficulté à être attentif pour les activités moins appréciées)
– Erreur d’inattention dans les travaux scolaires
– Manque d’attention aux détails
– Manque d’écoute
– Oublie les consignes
– Difficulté d’organisation

Notez bien qu’une personne peut avoir l’un ou l’autre de ces problèmes sans pour autant avoir un TDA/H.

L’approche naturelle pour garder notre système nerveux en bonne santé ?

1- Éviter les additifs chimiques.
2- Réduire la consommation d’aliments raffinés.
3- Prendre un petit déjeuner substantiel.
4- Vitamines du groupe B, calcium, magnésium, lécithine, les oméga-3.
5- Vérifier au niveau des allergies : le lait, le blé ou le maïs.
6- Recourir aux combinés de plantes calmantes : B. & N.C.-W, B.-W (grosses fèves), S.M.F.-B, Verveine Bleue, Scutellaire, N.-W,Arnica, Soulagex.
7- 8 à 9 heures de sommeil par jour.
8- Créer une atmosphère calme (éviter les querelles et les disputes familiales).